logo pieces-de-theatre.fr
2, rue François-Guisol 06300 - NICE - Tél. 04 93 55 11 48
Rechercher


Actualités

ban
Fêtes de fin d'année
Bénéficiez de la qualité des services de La Librairie Indépendante

Chercher par auteur

Chercher par titre

Payez en sécurité avec

logo paiement sécurisé Banque Populaire
Suivi numérique avec

logo Dilicom

Titre
Volume
Auteur
Éditeur
Distribution :
Nb. d'hommes :
à
Nb. Femmes
à
Nb. Enfants
à

 

Catégorie
ISBN :
Ces reines qui furent des rois

  • Acheter le livre : Ces reines qui furent des rois librairie du spectacle

    Ces reines qui furent des rois

    Volume : Jeanne d'Anjou roi de Naples comtesse de provence - Christine roi de suède - Bons baisers de Catherine de Russie
    Editeur : BAIE DES ANGES
    Catégorie : Textes > Pièces de théâtre
    ISBN : 9782376400288
    note spectaclenote spectaclenote spectaclenote spectaclenote spectacle0/10

    Cette publication, contient trois pièces de théâtre dont les héroïnes sont, dans l’ordre chronologique, Jeanne d’Anjou qui a régné sur Naples et la Provence (XIVe), Christine de Suède (XVIIe) et Catherine II, tsarine de Russie (XVIIIe).

    Une manière pour notre maison d'édition d'aborder un nouveau sujet : le théâtre, tout en restant fidèle au sud avec Jeanne d'Anjou Comtesse de Provence et de Nice.

     

    L’ouvrage :

    Au cours des siècles, très peu de femmes ont exercé le pouvoir dans de grands pays. Le plus souvent, celles qui accomplirent cette lourde charge, ne le firent qu’en tant que régentes. Mais les femmes qui ont hérité du pouvoir et qui l’ont exercé, sont exceptionnelles.

    La première pièce, « Jeanne d’Anjou, roi de Naples, comtesse de Provence », fait vivre aux lecteurs les heures claires et sombres d’une femme qui a tout connu, la profusion et le manque, l’amour et la haine, l’espoir et le découragement.

    Avec « Christine, roi de Suède », on découvre le mal être d’une personne moitié Vénus, moitié Mars, véritable « Pallas du Nord », plongée dès l’enfance dans la politique et qui n’eut de cesse de s’en extraire.

    « Bons baisers de Catherine de Russie ou Controverse sur l’état de la Russie au temps des Lumières », révèle une « dispute » par livres interposés entre la  Grande  tsarine et un Français qui, au retour d’un voyage en Sibérie, avait eu l’outrecuidance de rendre publiques ses observations montrant l’archaïsme d’un peuple composé, en grande partie, d’alcooliques syphilitiques, qui opprimait les populations conquises et dont les femmes étaient des esclaves.

    Ces reines qui furent des rois
    Prix : 12,50 €
Soyez la première personne à laisser un avis sur cette oeuvre
 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGV et l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre l'utilisation de boutons de partages sociaux.
En savoir plus sur ces paramètres
Fermer